Quand le Petit Poucet solutionne l'agression de possession!

Publié le par fidelecanin

Quand le Petit Poucet solutionne l'agression de possession!

Vous rappelez-vous de l'histoire du Petit Poucet? Celle du petit garçon, qui pour retrouver son chemin, avait émietté du pain? He bien, cette histoire a un certain rapport avec la technique utilisée pour travailler un problème d'agression de possession.

L’agression de possession est un problème comportemental canin fréquent. Souvent mal compris, ce problème bien que relié à l’agressivité, relève plus de la peur qu’autre chose. Je m’explique.

Prenons une exemple: je vous présente une belle assiette contenant votre repas préféré. Vous salivez déjà bien avant d’y goûter! Mais soudain, je vous enlève votre assiette et j’y plonge ma fourchette ! Qu’allez-vous dire et faire? Probablement, me dire que c’est VOTRE assiette et que je n’ai pas le droit d’y prendre des aliments sans votre autorisation. Et si je persiste, comment allez-vous réagir? Peut-être avec agressivité.

Et vous auriez raison. Alors, pourquoi faire subir à votre chien le même sort alors qu’il s’apprête à manger, jouer avec un jouet qu’il adore ou lui prendre par la force, quelque chose d’une grande valeur pour lui?

Pouvons-nous vraiment le blâmer? Comme vous le constatez, ce comportement vient du fait que le chien a peur de se faire voler son objet. Cela n’a rien à voir avec la domination et la hiérarchie canine!

Cela dit, si un chien démontre de l’agression de possession (grognement, raideur du corps, tentative de morsure), je conviens avec vous que nous devons, pour la sécurité de tous, enseigner à ce chien, le partage et les bonnes manières.

Il va s’en dire que si je réplique à un tel comportement par la violence, je n’aurai fait qu’augmenter sa peur: le chien associant rapidement mon approche à une tentative de lui subtiliser son bien, risque de réagir bien plus fort la première fois. Il voudra encore plus défendre son bien. Pour lui, ça peut être une question de survie. Il pourrait même rediriger son agressivité sur une autre personne alors que tous le pensaient sécuritaire.

Alors que faire? Je dois l’entraîner à tout me donner, avec bonheur et entrain. C’est par la technique de l’échange et non la force, que mon chien apprendra à donner joyeusement, sécuritairement et rapidement.

Je reviens à mon exemple. Si, alors que je convoite votre assiette remplie de sushis, je vous offre en échange du homard, peut être allez vous partager votre assiette avec bonheur!

La technique de l’échange consiste donc à offrir quelque chose de mieux à un chien dans le but de lui retirer ce qu’il a déjà. Prenons l’exemple d’un chien qui mange son os sur son coussin. J’ai besoin de lui enlever. Je vais lui offrir des morceaux de viande fraîche afin de procéder à un échange sécuritaire :

  1. munissez-vous d’une bonne quantité de viande fraîche en petits morceaux;
  2. faites sentir un morceau de viande pendant qu’il mange son os;
  3. dès qu'il s'y intéresse, lancez le morceau à quelques pieds devant lui afin qu’il se déplace et lancez-en d’autres encore plus loin pour l'éloigner. Faites donc un chemin pour le Petit Poucet !
  4. Pendant son déplacement au loin, ramassez l’os;
  5. les premières fois, le chien reviendra très vite à sa place;
  6. demandez-lui de s’asseoir en revenant et redonnez-lui son os. Il est alors doublement gagnant: il a retrouvé son os et a reçu une récompense très payante!
  7. Recommencez le manège de nombreuses fois ou jusqu’à ce que le chien revienne très lentement à son os;
  8. il se peut que le chien se désintéresse complètement de son objet et réclame d’autres viandes. Bingo!
  9. Pratiquez la technique de l’échange avec tous les objets que le chien convoite et en présence des enfants et d’autres personnes;
  10. avec le temps, vous pourrez enlever un objet à votre chien sans avoir aucune nourriture.

Voilà! Le chien donnera ses possessions avec bonheur parce qu’il aura espérance d’avoir quelque chose de mieux. Tellement magique ce renforcement positif !

Publié dans agressivité