Pour travailler en sécurité avec un chien agressif

Publié le par fidelecanin

Pour travailler en sécurité avec un chien agressif

Depuis plusieurs années, j'ai la chance d'être consultée dans des cas d'agressivité et de peur canine. Les manifestations de l'agressivité peuvent être multiples: parfois télégraphiées, parfois soudaines. En gros, l'agressivité peut se décliner selon les comportements suivants: fixer, rigidité, faire l'oeil de baleine, positions d'imposition, montrer les dents, grogner, mettre les dents sur la peau, "snapper", mordre plus ou moins fortement, secouer, tuer.

Comme intervenant, notre sécurité et celle des clients humains et chiens doit demeurer une préoccupation constante. Afin de travailler dans avec un maximum de sécurité, voici quelques conseils que j'ai su mettre en pratique avec le temps:

Conseil no. 1: avoir les bonnes informations

-la plupart des clients hésitent à qualifier leur chien d'agressif, à moins qu'il ait réellement mordu. Ils diront plutôt que leur chien est ''dominant'' et ''n'écoute pas''. La meilleure façon d'obtenir la véritable information est de faire remplir un document pré-consultation dans lequel le client devra décrire en détail les manifestations de cet agressivité (fixe des yeux, est souvent rigide, il s’impose physiquement, recule quand on approche, montre les dents, grogne, fonce sur les gens, fonce sur les chiens, fonce sur les chats, regarde de côté, jappe beaucoup, hurle, mord les airs, secoue) et en cas de morsure, de faire remplir une charte décrivant le nombre et les types de morsure (j'utilise la charte de Cara Shannon avec laquelle j'ai suivi une formation). Vous aurez ainsi toutes les informations nécessaires avant de rencontrer votre client.

Conseil no.2: faire une entrée sécuritaire

-appelez votre client avant d'entrer sur la propriété ou demandez à l'avance à votre client de mettre le chien hors de portée lorsque vous arriverez chez lui, surtout dans le cas d'agressivité reliée à la territorialité, à la peur des étrangers ou à la protection. Le chien pourra être placé en laisse lors de la porte d'entrée, dans une autre pièce, ou dans un enclos, le temps des présentations et du début du travail de désensibilisation. Il ne sert à rien de jouer au brave: vous n'avez rien à prouver. Éviter de travailler en mode confrontation, utiliser les signaux d'apaisement, adoptez une approche qui permet au chien de prendre de l'information sur vous et d'y aller à son rythme.

Conseil no.3: avoir les bons outils

-en travail de désensibilisation, il est parfois utile d'utiliser la distance à un stimulus dérangeant. Par exemple, en début de travail avec une chien agressif avec les autres chiens, on aura à notre disposition un faux chien (dummie de forme réaliste en peluche), une solide longe attachée à notre taille (on ne voudrait pas échapper le chien!), un harnais de corps sécurisé avec un mousqueton au collier plat (car tout collier peut se détacher). Il est impératif de pouvoir se fier à des outils de qualité, hyper solides et faciles à manier. Et l'utilisation de la muselière panier peut aussi être nécessaire.

Conseil no. 4: dans un cas extrême

-un chien agressif peut être imprévisible. Ayez toujours en votre possession (dans l'une de vos poches) un répulsif au poivre de Cayenne (disponible pour moins de $15 dans les boutiques de chasse). Ceci pourrait grandement vous aider en cas d'attaque du chien sur vous, sur une autre personne ou un autre chien.

Avec l'agressivité canine, il est impératif d’être plus prudent que moins.

Pour travailler en sécurité avec un chien agressif
Pour travailler en sécurité avec un chien agressif

Publié dans sécurité