Mon chien a peur des étrangers

Publié le par fidelecanin

Mon chien a peur des étrangers

La peur est l'émotion la plus forte dans la nature. Si les herbivores n’avaient pas peur, ils auraient tous été dévorés par les carnivores depuis bien longtemps! Mais un omnivore comme le chien peut-il avoir peur? Bien sûr que oui! La peur est une émotion salvatrice: elle peut sauver notre vie dans une situation périlleuse, mais elle peut aussi empoisonner l’existence quand cette peur est non fondée. Tous les chiens possèdent la peur en eux. Elle fait partie d'un mécanisme de protection: on a peur de quelque chose, on s'en méfie, on fuit ou on combat. La peur irraisonnée des choses qui nous entourent peut rapidement devenir invivable pour le chien et son guide. Elle peut être d’origine génétique (généralement ces chiens qui ont une peur génétique ont peur de plus d’une chose). Elle peut aussi être apparue en bas âge par manque de socialisation aux personnes étrangères (avant l’âge de 16 semaines). Mais elle peut aussi provenir d’un traumatisme (un chien maltraité par un humain ou un accident impliquant une personne).Il arrive fréquemment qu’un chien analyse mal une situation. Il peut avoir peur d’un objet bizarre, d’un autre chien, de marcher sur quelque chose. Et il peut aussi avoir peur des personnes étrangères.La peur ne se démontre pas seulement par des tremblements. Un chien qui jappe, grogne, recule, se sauve, fige, se débat, se met sur le dos, détourne la tête ou le corps, attaque, peut aussi avoir peur. Il désire éloigner ce qui lui déplait.Pour faire diminuer la peur ou la faire disparaître, il faut procéder à une désensibilisation systématique, c’est-à-dire créer une nouvelle association positive en relation avec les étrangers.Pour ce faire, il faut présenter au chien quelque chose qu’il adore (de la nourriture appétissante, un jouet désiré) et au moment où il rencontre un étranger. On procédera très graduellement : il faut tout d’abord présenter l’étranger à une distance telle que le chien ne présentera aucun signe de stress. Ensuite, on devra donner la nourriture appétissante ou le jouet désiré au chien lorsqu’il commencera à voir la personne à distance. Le chien sera ensuite amené À SON RYTHME vers l’étranger. Ce dernier ne devra pas bouger, ni regarder le chien ou faire un geste vers ce dernier. On poursuivra dans l’association et on progressera vers la personne tant que le chien continuera de manger ou de jouer. Advenant le cas où le chien cesserait de manger ou de jouer, on comprendra que le stress est trop grand. Dans ce cas, on reviendra à l’étape précédente.Une fois le chien rendu tout près de la personne, la nourriture ou le jouet pourra être transféré à l’étranger. Et c’est lui qui poursuivra la désensibilisation progressive.Une fois que le chien aura connu et apprécié le premier étranger, il faudra généraliser le comportement, c’est-à-dire lui faire rencontrer le plus de personnes étrangères possible dans des endroits variés.Il se peut aussi que votre chien ait associé la peur à certains traits vestimentaires ou accessoires (gros chapeau, lunettes de soleil, manteau, capuchon, casquette, un fauteuil roulant, etc.), ou bien à certaines caractéristiques physiques (une grande personne, une personne de couleur, un homme qui parle fort, etc.). Soyez donc observateur des comportements de votre chien pour savoir avec quel type de personne vous devrez travailler!Sachez en terminant qu’il existe des gilets anti-stress pour chien (Anxiety Wrap et Thundershirt) qui aident énormément à faire diminuer la peur et le stress et qui, jumelés avec une session de désensibilisation, font des merveilles.

Publié dans comportement