Quand "le feu est pris".... mon chien a-t-il besoin de médication?

Publié le par fidelecanin

On entend de plus en plus parler de médication quand il est question de problème de comportement canin. Que ce soit des produits naturels ou pharmacologiques, il en existe toute une panoplie désormais disponible sur le marché.

Quand doit-on ajouter une médication dans le plan d'intervention d'un chien qui présente un problème de comportement. Voici une façon facile et clair de s'y retrouver.

Prenons l'analogie des urgences incendie. Les pompiers sont appelés selon des alarmes de type 1, 2 et 3. L'alarme de type 1 requiert les pompiers de la caserne; la seconde celle de la caserne et d'une autre caserne qui viendra en renfort, la troisième appelle tous les pompiers disponibles aux alentours.

ALARME NO. 1

Un chien présente un trouble de comportement qui dérange son humain. Ce comportement est spécifique à sa race. Par exemple: un border collie fixe, coure et encercle les autres chiens et les chats de la maison, un fox terrier fait des trous dans la cour, un beagle fugue. Tous ces comportements sont génétiquement normaux. On peut en convenir qu'ils dérangent le guide du chien, mais en soit, il faut s'attendre à avoir un tel comportement selon la race choisie. Nul besoin de médication pour modifier le comportement. Une rééducation en contre-conditionnement apportera un changement de comportement à moyen ou long terme.

ALARME NO. 2

Un chien démontre un comportement non relié à sa génétique: un husky jappe à l'approche d'étrangers, un chien croisé vole de la nourriture sur le comptoir de la cuisine, un caniche saute sur les invités. Ces comportements déplaisants sont occasionnels et ne nuisent pas aux autres activités du chien Encore là, ces comportements sont fort dérangeants pour le guide. Mais il ne sera pas nécessaire d'utiliser de la médication. Une désensibilisation ou un contre-conditionnement seront probablement efficaces.

ALARME NO. 3

Un chien a peur des bruits et des orages. Un autre est très anxieux, il tremble sans raison apparente. Un troisième panique quand son guide quitte, il bave et détruit des choses dans la maison. La grande différence avec ce type de comportement est que le chien est dysfonctionnel dans plusieur de ses activités quotidiennes. Cette fois, il serait préférable de donner une médication. Elle pourra être naturelle au début mais si aucun résultat n'est perçu, il faudra envisager une médication de type pharmacologique. Un vétérinaire sera alors être impliqué dans le plan de d'intervention.

Dans tous les cas, une bonne anamnèse est essentielle afin de déterminer le type d'alarme qui doit être déclenchée.

(Source: Dr. Soroya Juarbe-Diaz, conférence PPG EVENT 2015)

Quand "le feu est pris".... mon chien a-t-il besoin de médication?

Publié dans comportement