La prédation chez le chien

Publié le par fidelecanin

Le comportement de prédation est présent chez tous les prédateurs, incluant le chien. La prédation est un comportement moteur inné, que le chien n'a pas besoin d'apprendre. Il est déclenché à la vue, au son et surtout au mouvement d'un animal inconnu.

La prédation est donc un comportement de chasse visant la sustentation. Le chien doit cependant affiner l'apprentissage de ce comportement pour y exceller. Il est nécessaire à sa survie lorsque le chien est sauvage. Un peu inutile pour un chien domestiqué, la prédation se transpose dans la poursuite d'une balle qui roule, d'un frisbee qui vole. Et plus la chasse est fructueuse, plus elle est efficace. C'est un comportement auto-renforcé.

La prédation s'apprend par le jeu: courir un frère de portée, c'est le début de la prédation. Elle est, chez la plupart des chiens domestiqués, inhibée, c'est-à-dire que la séquence comportementale est amputée de sa dernière partie, la mise à mort. L'inhibition de morsure rend ce comportement non dangereux

.C'est pourquoi, lorsque ma petite femelle golden Nour me ramena un bébé loutre mort dans sa gueule, je fut totalement déroutée. Comment une si gentille chienne pouvait-elle tuer un être aussi mignon? Aussi ai-je eu bien de la difficulté à lui ôter sa proie, qu'elle voulait probablement dévorer. Nour avait déjà l'habitude de courir les écureuils du jardin, mais sans en avoir jamais attrapé un. Elle est cependant très sécuritaire avec les humains, les autres chiens et les chats qu'elle adore.

Le patron moteur de la prédation se découpe en plusieurs parties:

  1. voir ou entendre la proie;
  2. fixer la proie;
  3. approcher la proie par la lenteur stratégique ou la course;
  4. attraper la proie;
  5. mordre la proie;
  6. secouer la proie;
  7. tuer la proie;
  8. secouer la proie;
  9. tuer la proie;
  10. manger la proie.

À noter que c'est a partir du patron moteur de la prédation que la plupart des chiens de travail ont été développer. Par exemple: les chiens de troupeaux vont fixer, approcher, courir et quelques fois mordre la proie. Le reste du patron moteur est inhibé. Les chiens de chasse vont quant à eux, voir , approcher et fixer la proie (pointeurs). D'autres vont aller jusqu'à rapporter une proie déjà morte (rapporteurs).Un chien qui fait de la prédation sur un animal inconnu est tout à fait normal. Il n'est pas nécessairement agressif.

Tous les chiens courent les écureuils. Mais il faudra convenir que le chien qui poursuit le chat du voisin pour le tuer deviendra dangereux pour tous les chats qu'il n'aura pas connu en socialisation. De là, l'importance de bien socialiser en bas âge (avant 4 mois) avec tous les animaux qu'il aura à côtoyer au cours de sa vie. Pour un chien de ferme, on veillera à familiariser notre animal à toutes les espèces présentes.

La prédation sur un humain est autre chose: elle est à travailler dès que des comportements de fixation se présentent. Et si on n'y voit pas, on aura un chien très dangereux pour les enfants entre autres.

Identifions la prédation aux humains qui pourraient causer problème:

  1. fixer et courir les voitures, les motos et les camions;
  2. fixer et courir les joggeurs, les vélos, les plancheurs à roulettes;
  3. fixer et courir les enfants;
  4. fixer et courir les adultes étrangers.

 

Que faire en cas de prédation? Si la prédation démontrée est en début de développement (fixation et tentative de poursuite sans morsure), le chien peut probablement être réhabilité en lui enseignant un comportement de remplacement (contre conditionnement) sur un long terme. Je dis bien probablement car cela dépend toujours de chaque cas qu'il faudra analyser en profondeur. Et dans l'application du plan d'intervention, la gestion de l'environnement est primordiale (isoler le chien de ses victimes potentielles, port d'une muselière, etc.).

Il faudra encore être plus prudents dans la supervision d'un chien prédateur qui a déjà tué sa proie car la récidive est facile. Quand le comportement est déclenché jusqu'au bout (la mise à mort), il sera bien hasardeux de procéder à une extinction complète du comportement.

Cependant, un chien qui aura tué un chat, n'attaquera pas nécessairement un enfant. Bien que certains pourraient bien généraliser le comportement à tout ce qui bouge. Une grande vigilance de ces chiens est hautement recommandée. Malheureusement, l'euthanasie est souvent la seule option valable qui se présente à un guide qui vit avec un chien qui fait de la prédation et qui a déjà tué ou blessé gravement un autre animal domestique ou une personne.

Dans tous les cas, il faudra impérativement avoir l'avis d'un expert en comportement, donc consulter un comportementaliste.

 

Danielle Gauthier De Varennes

Éducateur canin comportementaliste

Publié dans comportement