Dire non à son chien, c'est possible mais pas n'importe comment! NRM (non reward marking)

Publié le par fidelecanin

Dire à son chien dans un mode punitif: "non méchant chien!" d'une façon menaçante, ce n'est pas de l'éducation. Lorsqu'on utilise cette punition positive (on ajoute un élément dans le but de faire diminuer un comportement), cela fonctionne sur le coup: le chien est saisi ou apeuré, il va probablement arrêter de faire ce qu'il fait. Mais il recommencera dans un bref délai car il ne sait pas quoi faire d'autre. Et cela nous mènera à augmenter la force de cette punition. On parlera plus fort, avec plus de gestes menaçants et certaines seraient même portés à intervenir physiquement. Ceci briserait la confiance que le chien a mis dans son humain. Rappelez-vous: les mains sont faites pour caresser et non frapper.

En utilisant le "non" en punition positive, ce mot devient "pourri", brûlé, annonçant une très mauvaise conséquence. En plus, ce "non" fait en sorte que notre chien n'apprend rien quand il l'entend, sauf avoir peur de ce que son humain va faire. Cela ne lui donne aucun indice sur ce que l'humain veut qu'il fasse. Imaginez que je vous parle dans une langue étrangère, une langue que vous ne comprenez pas. Je vous fais une demande que vous ne décodez pas. Et comme vous essayez quelque chose qui n'est pas la bonne, je vous lance un "non!" menaçant. Qu'allez-vous faire au bout de quelques essais? Comme je vous punis verbalement, vous ne serez plus tenté d'essayer quoi que ce soit. Vous tomberez alors en mode impuissance acquise.

L'impuissance acquise, signifie que vous ne voulez plus rien essayer au risque de vous faire punir positivement. Vous allez manquer d'initiative et notre relation va devenir tendue car vous saurez désormais que la possibilité d'un essai peut vous mener non seulement à l'échec, mais à quelque chose de désagréable.

Je veux vous proposer d'utiliser le "non" d'une manière encadrante, comme un guide vers le bon choix. Je m'explique. Quand le chien ne répond pas adéquatement à une demande, dites "non" sur un ton neutre (donc, non menaçant verbalement ni accompagné d'une geste vindicatif), peut alors signifier que la réponse choisie n'est pas la bonne et qu'il fait essayer autre chose.

Le "non" devient un marqueur de non récompense (no rewarding marker ou NRM). C'est un signal visant l'extinction du comportement (punition négative).

Mais vous comprendrez que pour se faire, ce mot ne jamais avoir été employé auparavant de façon aversive. Car votre chien se rappellera toujours de sa signification et de ce qu'il annonce. Si vous n'avez jamais employé le "non" aversif, vous pouvez l'utiliser. Sinon, changez de mot. Vous pouvez dire "erreur", "hein hein", ou un autre mot ou un son NEUTRE. Pas d'émotion dans l'élocution de ce mot. Parce que si dit joyeusement, il pourrait être interprété comme un marqueur positif et si dit méchamment, il pourrait faire peur au chien.

Concrètement dans l'entraînement, il suffit de marquer le bon comportement (R+) avec un clicker ou un mot comme "oui" ou "yes" et de marquer le comportement non désiré par le mot "non" ou celui que vous aurez choisi (P-). Ceci donnera de l'information supplémentaire à votre chien dans la réponse qu'il pourra vous offrir. Occasionnellement, on pourra ne rien dire quand le comportement est inappropiré comme on le fait traditionnellement avec l'entraînement au clicker.

N'oubliez pas: il faut absolument éviter d'associer le NRM à une émotion négative. Elle peut être joyeuse ou tout simplement neutre. Cela est primordial pour ne pas mettre le chien en impuissance acquise. On veut que le chien réfléchisse et choisisse un autre comportement. C'est comme dire "chaud" ou "froid" dans la recherche d'un trésor! Et il ne faudra pas utiliser le "non" seul lorsque le chien fait un comportement, sans renforcer son contraire, car ce dernier pourrait analyse le "non" comme un renforcement positif, car on lui accorde de l'attention.

Voici deux exemples précis en entraînement (les demandes assis, couché, viens, back, tourne, salut, hop, dans le désordre) avec mon chien Panda, qui démontre l'utilisation du "non" et notez la réaction de mon chien qui cherche un nouveau comportement. Comme vous le verrez, cette technique n'est pas facile car l'humain doit rapidement choisir entre les deux mots marqueurs:

  1. Dans cette vidéo, le marqueur R+ est "yes", la récompense, un morceau de fromage. Le NRM est "non" et la punition négative est l'absence de nourriture. Veuillez noter que mon chien est légèrement motivé par la nourriture. https://www.youtube.com/watch?v=DCDGSfD7DII
  2. Dans cette vidéo, le marqueur R+ est "yes", la récompense, un lancé de balle. Le NRM est "non" et la punition négative est l'absence du lancé de balle. Mon border collie est toujours très motivé par la balle et est très rapide dans ses réponses. Le timing est toujours primordial pour bien se faire comprendre. Il est important de marquer au bon moment.... ce qui n'est pas toujours évident comme vous le verrez! https://youtu.be/AoN0wWluBs4

Sur ce, bon entraînement!

Danielle Gauthier De Varennes

Éducateur canin comportementaliste

Dire non à son chien, c'est possible mais pas n'importe comment! NRM (non reward marking)

Publié dans entraînement