PROJET LOUVE: chronique no. 3: familiarisation à la voiture

Publié le par fidelecanin

Ma petite femelle golden, Louve, doit commencer à nous suivre dans nos activités. En compagnie de Panda, Louve doit pouvoir demeurer calme sur la banquette arrière de la voiture lors de nos sorties, sécurisée par un harnais. Pour un chiot de 10 semaines, demeurer couché tranquillement sur une banquette d'une voiture ballotante, n'est pas une mince affaire!

Voici donc une simple procédure de familiarisation, qui permettra à Louve ou à tout autre chiot ou chien adulte, de vivre l'expérience de la voiture de façon agréable. Veuillez noter que cette technique peut être appliquée en désensibilisation à un chien qui aurait déjà peur de la voiture suite à un traumatisme (accident, voyage forcé, maux de coeur ressentis en route, etc.).

Les étapes à suivre:

Familiarisation ou désensibilisation à la voiture.

  1. Faites porter un harnais de sécurité ou habituez votre chien à une cage de transport préalablement dans la maison. Récompensez toute attitude de calme et d’acceptation du harnais ou de la cage de transport. Amenez votre chiot en laisse près de la voiture portant son harnais si utilisé. S’il est calme, donnez-lui des gâteries très appétissantes (viande cuite, fromage, foie séché, etc.). Parlez-lui doucement. Répétez 5 minutes.
  2. S’il refuse de manger ou s’il pleure (ne lui parlez pas, ne le regardez pas s’il pleure.) et reculez à une distance telle qu’il mangera et sera calme. Récompensez abondamment pendant 5 minutes.
  3. Si tout va bien, avancez de quelques pieds et répétez la manœuvre pendant 5 minutes. Ne forcez pas le chien à avancer. Attendez qu’il vous suive, la laisse étant relâchée. Permettez-lui d’aller à son rythme.
  4. Dès que le chien reste calme tout près de la voiture, ouvrez la porte arrière et donnez-lui des gâteries sur le pas de la porte. Répétez 5 minutes. Incitez votre chien à monter dans la voiture sur le pas arrière et dès qu’il y monte, récompensez-le. Si c’est un chiot, montez-le dans vos bras.
  5. Assoyez-vous près de lui sur la banquette arrière, récompensez le calme pendant 5 minutes.
  6. Sécurisez votre chien à l’aide de la ceinture de sécurité ou placez votre chien dans la cage de transport. Récompensez 5 minutes.
  7. Faites-vous aider d’une autre personne, qui actionnera le moteur du véhicule. Ne bougez pas le véhicule. Le chien doit s’adapter au son du moteur. Récompensez le calme pendant 5-10 minutes.
  8. Faites circuler le véhicule quelques minutes à basse vitesse et sans exécuter de virages secs. Récompensez le calme pendant 5-10 minutes.
  9. Faites des balades de plus en plus prolongées en restant sur la banquette arrière. Toujours en récompensant le calme.
  10. Allez-vous asseoir sur la banquette avant, le chien restant seul sur la banquette arrière. Continuez les renforcements en lui donnant des gâteries sur la banquette arrière.
  11. Si votre chien ressent des maux de cœur (il bave, il a des haut-le-cœur, il vomi), faites une visite chez votre vétérinaire pour vous faire prescrire un médicament approprié. En homéopathie, le produit R-52 pourra probablement aussi aider votre chien. Il y a aussi les gilets antistress qui peuvent faire diminuer le stress du transport en véhicule automobile. Dans tous les cas, il faut procéder graduellement, probablement en répartissant les différentes étapes sur plusieurs jours selon l’aisance de votre chien. Rappelez-vous que chaque chien est différent dans son processus adaptatif. Bonne promenade!

Danielle Gauthier De Varennes

Éducateur canin comportementaliste

PROJET LOUVE: chronique no. 3: familiarisation à la voiture

Publié dans education chiot