La rechute: tellement décevante mais presque inévitable

Publié le par fidelecanin

En modification comportementale, il n'y a rien de linéaire.

Quand on entreprend un protocole d'intervention visant un changement de comportement, on établit un plan de match. On fait une projection de ce qui devrait se passer. À l'occasion, le plan de déroule tel que prévu. Mais la plupart du temps, non!

Pourquoi? Tout simplement parce que notre chien n'est pas une machine, qu'il réfléchit, fait des choix et qu'aucun animal n'est pareille à un autre. De plus, on ne contrôle pas tous les aspects de l'environnement dans lequel il évolue. Et si vous pensez que votre chien est toujours pré-disposé de la même façon lorsque vous travaillez la modification comportementale, vous vous trompez. Comme nous, il a de bonnes journées et de moins bonnes.

En entraînement avec un animal, il y a donc des hauts et des bas. Et malheureusement, la rechute existe. Un comportement non désiré, qui ne se produit plus, n'est pas nécessairement oublié et pourrait ressurgir quand on s'y attend le moins.

Et bien que je sois éducateur canin d'expérience, la chose vient de m'arriver: une rechute vient de se produire avec mon border collie, Panda.

Attaqué en bas âge par un chien eskimo américain, Panda fut réellement traumatisé. À un point tel qu'il ne pouvait plus visualiser aucun autre chien à moins de 300 pieds. En plus, il développa certaines appréhensions avec les humains suite à une agression par un jeune enfant (qui lui a lancé des cailloux).

Panda a été entraîné en modification comportementale avec succès. Le protocole étant de jouer au frisbee (ce qu'il adore) à la vue d'autres chiens et d'humains étrangers. Panda réussi avec brio à adopter de bons comportements, tellement qu'il pouvait aisément croiser des chiens en promenade en laisse, côtoyer des chiens librement dans un contexte de pension supervisée. Bien sûr, pas n'importe quels chiens, et pas n'importe comment. Mais son comportement était devenu exemplaire et je réussis à gérer l'environnement selon un protocole précis.

Mais l'environnement peut rapidement changer et le comportement par conséquent.

En promenade dans un parc public, deux hommes joggant se trouvèrent  dans notre champ de vision courant allégrement vers nous, en ligne droite, mon chien étant en laisse sur un petit trottoir de bois surélevé. N'ayant pas de dégagement possible, les deux hommes passèrent rapidement tout près de mon chien, qui déclencha en mode agressivité (grognements, charge). Heureusement, j'avais vu la séquence se développer et je pu tenir mon chien par son harnais afin qu'il n'atteigne personne. Panda a sûrement perçu cette course effrénée vers lui, comme une agression en développement, se sentant comme la cible d'une attaque potentielle. Pour le reste de la promenade, il demeura hyper vigilant et tenta même de charger un autre chien en laisse. L'adrénaline était possiblement à son maximum et il ne pouvait plus se calmer et se contrôler.

Depuis des mois, Panda savait bien se comporter dans un environnement contrôlé. Mon erreur fut de le mettre dans un contexte dont je ne contrôlais pas tous les aspects. J'ai présumé qu'il pouvait toujours gérer ses émotions dans ce parc que nous avions pourtant visité quelques semaines plus tôt. Ce qui n'était, de toute évidence, pas le cas.

Une rechute est tellement décevante. Elle est souvent inévitable, car un traumatisme n'est jamais oublié totalement.

Qu'à cela ne tienne, la situation n'est pas désespérée, mais elle indique que nous devons redoubler d'efforts dans le travail de modification comportementale. Et prendre en considération plus que jamais qu'un animal est un individu unique avec ses hauts et ses bas.

J'espère que cette aventure vous encouragera, vous de votre côté, à ne jamais abandonner. Mais aussi à comprendre que la rechute est normale, prévisible et ne signifie pas que la situation est sans issue.

Sur ce, bon entraînement!

 

Danielle Gauthier De Varennes

Éducateur canin comportementaliste

 

 

La rechute: tellement décevante mais presque inévitable

Publié dans comportement