Comment introduire un bébé animal d’une autre espèce avec un chien adulte à tendance à la prédation?

Publié le par FIDÈLE CANIN

Voici une question qui n’est pas simple : je désire faire entrer dans la maison un nouveau chaton, un bébé oiseau, un bébé animal qui circulera librement dans la maisonnée qui comprend plusieurs chiens dont un, a des tendances à la prédation. Il faut préciser d’emblée que ce protocole ne concerne pas un chien qui a déjà tué un animal de l’espèce à intégrer. Cette situation est souvent hasardeuse et il ne sera jamais sure à 100%.

On entend par « tendance à la prédation », le chien qui court facilement les espèces extérieures comme les écureuils, les oiseaux, les bêtes sauvages qui peuvent se retrouver sur le territoire du chien. Il est souvent hyper vigilant et surveille tout ce qui se passe de nouveau sur son terrain. Il ne tolère rien de nouveau territorialement sans avertir ses humains (jappements et grognements, ou courses pour attaquer).  On remarquera que souvent ce chien est aussi très attiré (ou obsédé!) par la poursuite de balles, frisbees, jouet tug et de tout ce qui se lance et se secoue.

Le comportement désiré au final chez ce chien et tous les autres chiens de la maison, est de ne pas courir le nouvel animal, ni le menacer de morsure. On veut donc un chien calme face à ce représentant de cette nouvelle espèce, un chien en contrôle, un chien ignorant les comportements de déplacement de l’animal et autres comportements normaux pour l'espèce. On veut donc un chien non menaçant, amical. Il pourrait être joueur et affectueux. Ça, ce serait l’idéal!

Nous allons travailler en désensibilisation (associer le nouvel animal à quelque chose de positif) selon le renforcateur maximum de chaque chien. Et nous travaillerons en contre-conditionnement (demander des comportements alternatifs DRA ou incompatibles DRI avec la prédation: le pas aller vers l’animal, rester coucher ou assis et sous contrôle des humains, faire autre chose comme jouer avec une balle ou manger un kong).

Mise en contexte

Prenons comme exemple, une situation que j’ai vécue dernièrement : introduire un chaton de 8 semaines dans notre maison qui comprend deux chiens : Louve une femelle golden retriever de 1 an et Panda, un mâle border collie de 4 ans. Louve est une gentille femelle qui a peu tendance à la prédation, tandis que Panda a une forte tendance à la prédation (chassant les corneilles, les écureuils, les marmottes de notre terrain, courant facilement la balle et le frisbee).

Louve et Panda n’ont jamais vu de chat auparavant.

Un jeune chat aventurier et ayant déjà vu des chiens sera le candidat idéal pour cette intégration. Notre nouveau chaton Coyote est ce type de chaton. Il a 8 semaines.

 

 

Le protocole

1ière étape : le jour de l’arrivée

  1. Avant de rentrer le chaton dans la maison : sortir les chiens dehors.
  2. Mettre la cage dans laquelle se trouve le chaton sur le plancher d’une pièce qui pourra être fermée (dans laquelle on aura vaporisé des phéromones ou mis de l'herbe à chat) et laissez-le découvrir seul son nouvel habitat pendant une heure. Ne le forcez pas à sortir de sa cage, il le fera à son rythme.
  3. Une fois sorti, montrez-lui où se trouve la litière, l’eau et la nourriture.
  4. Laissez le chaton dans cette pièce hors de portée des chiens pour le reste de la journée, pour qu’il puisse se calmer. Allez-y régulièrement pour voir comment il se comporte et profitez-en pour faire connaissance avec lui.
  5. Entrez les chiens dans le reste de la maison et laissez-les prendre les odeurs laissées par le chaton.
  6. Gardez-les calme en travaillant des exercices comme le reste et le focus, ou faites leur faire une grande promenade ou une grande séance de jeux, question de faire sortir leur énergie. Toujours travailler en renforcement positif (avec nourriture et jouet) et punition négative (ignorance des mauvais comportements).

 

2ième étape : rencontrer les chiens

  1. Avant la rencontre, faites jouer le chaton pour qu’il soit plus calme durant la rencontre. Il serait aussi important d’avoir fait courir les chiens aussi pour la même raison. Assurez-vous qu’ils aient faim si vous travailler avec de la nourriture comme récompense pour les bons comportements.
  2. Placez le chaton sur vos genoux (il doit rester immobile, n'oubliez pas que la prédation est déclenchée par le mouvement) et encerclez-le de vos bras. Faites entrer dans la maison le chien le plus calme et amical généralement. Vous pouvez le placer en laisse pour plus de sécurité.
  3. Enseignez aux chiens la demande « touche pas » pour qu’ils puissent se tasser de l’animal à votre demande, en mettant votre main sur l’animal pour bloquer le chien. Leurrer votre chien vers un recul s’il le faut.
  4. Soyez très prudent parce qu’une attaque pourrait survenir rapidement.
  5. Si le chien est calme, laissez-le sentir le chaton et si ce dernier semble l’accepter. Demandez-lui de rester calme s’il connait ce cue (demande verbale) en échange d’un excellent renforcateur comme de la nourriture ou un jouet qu’il adore. Ne tirez pas sur la laisse pour ne pas communiquer une mauvaise impression.
  6. Faites sortir le 1er chien et faites entrer le 2e.  Répétez la scène.
  7. Si tout va bien, faites entrer les deux chiens en même temps. Il est certain que les chiens seront un peu stressés par cet intrus dans leur demeure. On pourra détacher les laisses si les chiens sont obéissants. Sinon, travailler à une bonne distance du chaton.
  8. Tentez de garder le chaton au moins une heure à la vue des chiens afin que ces derniers s’y habituent visuellement et olfactivement.
  9. Mettez le chaton dans un panier sur vous (dans lequel on aura mis de l'herbe à chat ou vaporisé de phéromones) pour le faire relaxer. Et offrez aux chiens de super récompenses pour leur bon comportement et comportements alternatifs ou incompatibles.
  10. Si vous avez à vous déplacer, gardez le chaton dans vos bras en tout temps pour éviter un accident. Soyez vigilant car le chaton pourrait vouloir sauter hors de vos bras et provoquer une course vers lui.
  11. Quand vous voyez que tous sont calmes, terminez la séance avec un maximum de récompenses. Il est important de ne pas terminer une séance sur une excitation des chiens (à moins d'une situation d'urgence). Laissez le temps faire son oeuvre et amener par l'habituation ces moments de paix et de calme.
  12.  Refaites l’exercice plusieurs fois dans la journée.
  13. Remettez le chaton dans sa pièce entre temps ou en liberté dans la maison lorsque les chiens sont dehors.

 

3ième étape : augmenter l’intensité des mouvements du chaton

  1. Quand tous auront passé l’étape du calme en présence les uns des autres, faites jouer le chaton avec un jouet alors qu’il est couché dans son panier.
  2. Renforcez tous les comportements de calme des chiens. Faites leur faire du contre-conditionnement comme jouer à la balle pendant que le chat joue dans son panier, manger un kong rempli de gâteries sur leur coussin.
  3. Laissez leur sentir le chaton de plus en plus souvent si vous observez que les chiens ne fixent pas intensément le chaton, et répondent rapidement à vos demandes de focus. Assurez-vous d’avoir le contrôle de vos chiens en tout temps, mais un contrôle non forcé, un contrôle volontaire et récompensé par ce qui le plus plaisir aux chiens selon leur goût propre.

 

4ième étape : augmenter encore plus l’intensité du mouvement du nouvel animal

  1. En présence du chien le plus calme, laissez le chaton circuler sur des surfaces en hauteur comme les divans et les tables (les chats sont plus à l'aise en hauteur), tout en encadrant de façon serrée les déplacements du chien. Laissez-lui s’adapter aux mouvements nouveaux du chaton.
  2. Laissez les chiens observer les autres comportements du chaton (bailler, manger, se laver, etc). Poursuivez votre renforcement +.
  3. Faites de même en présence du 2e chien.
  4. Répétez l’opération plusieurs fois par jour.

 

5ième étape : mettre le chaton par terre

  1. Mettez le chaton par terre en vous mettant à sa hauteur (assis ou à genoux par terre) et faites entrer un chien dans une pièce. Poursuivez la désensibilisation et le contre-conditionnement avec le chien et surveillez les mouvements du chaton.
  2. Laissez le chien approcher le chaton et le sentir sans le harceler. Faites des rappels fréquents avec le chien. Assurez-vous de toujours avoir le contrôle à distance sur votre chien.
  3. Faites la même chose avec le 2e chien. Et répétez plusieurs fois par jour.

 

6ième étape : laissez les chiens circuler pendant que le chaton est par terre et en mouvement

  1. Un chien à la fois, laissez le chaton circuler sur le sol tandis que vous être assis sur une chaise. Poursuivez la désensibilisation et le contre conditionnement.
  2. Offrez au chien une super récompense lorsqu’il vient vers vous ou vous regarde alors que le chaton est en déplacement.
  3. Ne bloquez pas votre chien qui va gentiment vers le chat, et donnez-lui une autre grande récompense pour démontrer du calme,l’ignorance du chaton, ou encore mieux un regard et un retour vers vous.
  4. Introduisez le 2e chien en même temps si le premier chien est calme.
  5. Répétez plusieurs fois par jour.
     

Si vous avez l’intention de laisser aller votre chaton dehors, cette méthode devra être répétée à l’extérieur, les bons comportements devront être généralisés.

Ne punissez jamais un chaton qui se défend devant un chien et laissez le fuir s’il en a le goût vers un endroit sûr, en autant que le chien ne le poursuit pas. Dans un cas d’urgence, rattrapez le chien. Évitez là aussi les punitions, cela ne ferait que rendre votre chien anxieux devant une incompréhension de ce qui se passe. N'oubliez pas que pour lui, ce comportement est normal et naturel.

Ne criez pas vos demandes aux chiens. Restez calme, vous aussi. Adoptez un ton de voix peu élevé car vous pourriez faire peur à tous les animaux en présence.

Faites de courtes périodes de rencontres qui se termineront bien et répétez le plus souvent possible. Passez à une étape plus intense que vous aurez vécu avec succès, puis répétez. Revenez à l’étape précédente si les chiens ne sont pas calmes et amicaux ou si le chaton est toujours en mode défensif. Les chats ont eu aussi différents tempéraments et vécus. Il faut en tenir compte.

Veuillez noter que pour introduire un animal adulte d'une autre espèce, cela sera plus ardu. Les périodes de socialisation ayant été dépassées, il se peut que l'animal ne puisse s'adapter véritablement ou prendre beaucoup plus de temps pour le faire. L'avantage d'intégrer un très jeune animal est qu'il est souvent en cours de période de socialisation.

IL FAUT SAVOIR RESPECTER LES LIMITES DES UNS ET DES AUTRES. PATIENCE ET RENFORCEMENT DES BONS COMPORTEMENTS SONT LES CLEFS DE LA RÉUSSITE DE L’INTÉGRATION D’UNE NOUVELLE ESPÈCE DANS UN GROUPE CANIN.

Profitez ensuite de cette belle relation que vos chiens auront développé avec votre chaton ou un autre animal!

Danielle Gauthier De Varennes
FIDÈLE CANIN
Éducateur canin comportementaliste

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans comportement, entraînement