La loi de l'augmentation, pour mieux marquer les étapes et les bons choix en entraînement

Publié le par FIDÈLE CANIN

On le sait maintenant, les chiens pensent. Ils font des choix de comportement, ils usent de stratégies, de tromperies pour arriver à leur fin (1). Ils sont aptes à voir où est leur meilleur intérêt pour peu qu'on leur en donne la possibilité.

Les chiens sont aussi capables d'apprécier la qualité et la quantité d'un item donné en récompense. La qualité est évaluée à partir de  leurs propres critères (par exemple, un chien peut préférer le poulet cuit à un biscuit fait à base de farine). Faites le test suivant: placez dans votre main gauche, un morceau de viande cuite et dans la main droite, un morceau de brocoli cru. Fermez vos mains et présentez les sous le nez du chien. Ensuite, écartez vos mains, votre corps placé en croix. Regardez de quel côté le chien a tourné sa tête. Son odorat vous indiquera sa préférence.

Concernant la quantité, bien qu'on ait pas encore démontré formellement qu'ils sont capables de compter aussi bien que nous, le chien comprend la notion de quantité de façon assez précise (2). Il sait quand il a plus et quand il a moins.

J'utilise donc la notion de l'augmentation pour récompenser des comportements plus difficiles à faire, surtout ceux qui relèvent d'un contrôle de soi (ne pas sauter, revenir à l'appel, ne pas voler de nourriture, ne pas courir le chat, ne pas réagir devant un autre chien en laisse, etc).

 

En entraînement au clicker (une technique que j'utilise depuis 2001), nous connaissons la notion de jackpot. Elle consiste à donner une bonne quantité de récompenses quand on atteint un niveau avec lequel on avait de la difficulté. C'est une récompense d'une grande valeur, mais le jackpot n'arrive pas trop souvent.

Quant à la la loi de l'augmentation, je l'utilise pour encore plus indiquer au chien qui est devant un choix difficile, qu'il a fait le bon choix et pour bien marquer les diverses avancées qu'il nous présente. Il faut augmenter graduellement la valeur des jackpots et s'assurer que le chien a connaissance du nombre de récompenses données. 

Voici un exemple:

Poupou est un golden retrouver réactif aux autres chiens quand il est en laisse. Il cible l'autre chien, il pleure, il grogne, puis jappe et fonce. Il n'a pas encore mordu. Poupou a été lui-même blessé par un autre chien lors d'une récente promenade. 

Après avoir travailler le focus de Poupou à la maison, dans cour, dans la rue: chaque bon comportement (me regarder) est marqué par le mot "yes" et un petit morceau de viande appétissant est donné.  Le renforce graduellement le durée du focus et j'y ajoute des distractions. J'ignore les comportements indésirables.

Quand mon focus a une fondation solide en marche dans la rue, j'y ajoute la distraction suprême: un chien calme, et assis au loin, en laisse.

Je marche vers la cible. Je désire travailler sans que le chien ne déclenche le comportement inapproprié. Dès que Poupou cible le chien, j'arrête de marcher et j'attend qu'il décoche et me regarde. Dès qu'il le fait, je marque par un "yes" et je récompense d'un morceau de viande. Tant que j'ai le même comportement, je récompense. Et dès que je sens, que le choix est encore plus difficile du chien de me regarder est bien assumé, malgré un niveau de difficulté plus élevé (le 2e chien bouge, la distance les séparant est plus courte), je double la récompense en les comptant verbalement devant lui, " un, deux" et je les donne séparément. Le chien répéte ensuite le comportement, je retombe à un morceau. 

Lorsque je remarque qu'une autre difficulté a été vaincue, qu'une autre étape a été franchie, j'augmente encore plus le nombre de récompenses: "un, deux, trois, quatre", une seule fois, en les comptant devant le chien et en les donnant séparément (souvent je les aligne par terre). Poupou remarque possiblement la différence dans le nombre de récompenses. C'est ainsi que je procède en augmentant sensiblement le nombre de récompenses à chaque étape franchie. Pour moi, les avancées sont ainsi encore plus récompensées et le chien les remarquera aussi encore plus. Du moins, je l'espère. Entre les étapes, je reviens à une seule récompense en renforcement.

 

Donc, voici par exemple le détail du nombre de récompenses en renforcement:

Pour un focus à la marche qui se répète 

1

1

Pas de focus

0

0

Focus à la marche 

1

1

1

1

0 cesser de renforcer, attendre que le chien offre un comportement plus avancé

0

0

Voit le chien et le cible. Arrêt à la marche, revient au focus

1, 2 

1

1

1

1

Approche le chien, ne cible pas et garde le focus

1, 2, 3, 4

1

1

1

1

1

0 cesser de renforcer, attendre que le chien offre un comportement plus avancé

0

0

Approche le chien, garde son calme, focus et s'asseoit

1, 2, 3, 4, 5, 6

Etc.

Cette technique, je l'utilise de plus en plus en modification comportementale. Je constate que la plupart des chiens retiennent mieux les étapes qu'ils franchissent et y retournent plus rapidement lors des entraînements subséquents. 

La loi de l'augmentation est une technique de jackpots en augmentation constante et visuellement explicite. 

NB: veuillez noter que la technique de l'augmentation m'est pour l'instant très personnelle et anecdotique. Car aucune étude n'a encore prouvé qu'elle a un réel impact sur la rétention des bons comportements. C'est pour cela que j'aimerais bien avoir vos commentaires et expériences si vous la pratiquez aussi. Essayez-la et revenez-moi avec vos notes et impressions. 

Bon entraînement!

 

Danielle Gauthier De Varennes

FIDÈLE CANIN 

Éducateur canin comportementaliste

 

(1)http://www.huffingtonpost.fr/2017/03/14/les-chiens-savent-etre-manipulateurs-pour-avoir-ce-quils-veulen_a_21887388/

(2) http://www.atlantico.fr/decryptage/ces-animaux-qui-sont-receptifs-aux-mathematiques-et-qui-savent-meme-compter-cheval-singe-poussin-chimpanze-chien-grenouille-2306539.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :