ET SI ON SE CONCENTRAIT UN INSTANT SUR L'HUMAIN

Publié le par FIDÈLE CANIN

Que ce soit sur internet ou directement en clubs d'éducation, on parle beaucoup du chien. De comment s'y prendre avec lui. Comment lui apprendre des demandes. Comment faire en sorte qu'il comprenne facilement et soit bien éduqué. Mais ce dont on ne parle que rarement, c'est de vous. Vous, l'humain. Vous aussi faites partie de l'équation. Et quand c'est la première fois qu'on adopte, il n'y pas que le chien qui doit apprendre…

Du coup, faisons-le simplement ici. On va réfléchir aux étapes qu'on traverse tous quand on se lance dans une nouvelle activité (axées sur l'éducation canine, bien sûr. Mais ces étapes sont en fait assez similaires dans tous les domaines). Si vous êtes au début avec votre chien, vous allez avoir un aperçu de ce que vous réserve l'avenir. Et si vous êtes déjà bien à l'aise, vous pourrez simplement savourer le chemin parcouru. Voyons tout ça ensemble, et concentrons-nous donc un instant sur l'humain.


Cet article a été rédigé par Mathias Favre, du blog J'adopte un chien. C'est donc lui qui s'exprime au travers de ces lignes.
_____________________________________________________________

Au commencement, la découverte de l'éducation canine

La première étape, ça va simplement être celle de la découverte de l'éducation canine. Comprendre les bases. Comprendre comment fonctionne un chien. Et comprendre comment faire pour bien s'y prendre.

Ça va être en cherchant des infos, peut-être avant même d'avoir votre chien à vos côtés. Découvrir les concepts. Apprendre la théorie. Jusqu'au jour de l'adoption, et donc de la mise en pratique.

Et là, attention, parce que ça peut être un choc. Parce que la théorie, c'est bien, mais quand arrive le moment de mettre ça en pratique, on se rend très vite compte que ce n'est pas aussi facile qu'il n'y paraît. Votre chien va avoir des réactions inattendues, et vous devrez être capable de vous adapter. 

On découvre, on teste, on tâtonne... On a peur. On se pose mille questions et on prend conscience de ce que ça signifie d'avoir une vie entre ses mains. Mais le plus important : on fait des erreurs. Mais des erreurs desquels on tire des leçons.

Et la vérité, c'est qu'on est tous passés par-là. Celui qui vous prétendra le contraire est un menteur. Donc ne vous inquiétez pas, ne vous en voulez pas et cherchez simplement à vous améliorer au fil du temps. Et ce que vous devez savoir, c'est que plus vous appliquez les concepts, plus vous aurez de la facilité à le faire. Plus les choses vous viendront naturellement.

Si vous voulez un coup de pouce, on vous propose une check-list pour vous guider dans l'apprentissage de vos commandes. Poursuivez votre lecture, il y a un lien à la fin de l'article

Et donc après ça, vous allez devenir...

Un expert ? Pas encore tout à fait.

Maintenant, après 4 ou 5 mois avec votre chien, vous avez fait un premier pas dans le monde de l'éducation canine. Vous avez pris vos marques. Vous réalisez que votre chien à son petit caractère, son tempérament, et qu'il y a une "manière de fonctionner" qui lui est propre. Ce n'est pas juste un animal avec qui il y a un mode d'emploi tout prêt pour chaque situation, mais vous devez être capable de vous adapter selon ses réactions.


Vous commencez à être à l'aise et avez une bonne idée de comment fonctionnent les choses. Vous en avez peut-être fini avec l'apprentissage de la propreté, une étape qui peut s'avérer déstabilisante et parfois difficile à supporter (qui apprécie de vivre dans des toilettes géantes ?). Votre chien a lui aussi acquis de bonnes bases, heureusement, et la suite de l'aventure semble être plus claire dans votre esprit.

Prendre soin de votre chien est devenu une habitude : Vous commencez à entrer dans une sorte de routine, et vous savez généralement comment vous y prendre dans chaque situation. Vous avez pris un rythme en ce qui concerne les sorties, et vous savez quand et comment donner de l'attention à votre chien.

En ce qui concerne les débuts en éducation canine : La démarche pour apprendre des demandes est acquise. Vous avez compris le principe de guider votre chien avec des récompenses, et vous savez comment vous y prendre avec vos friandises.

Socialiser votre chien à notre monde d'humain : Vous avez compris que vous deviez créer des associations liées à la joie pour le désensibiliser. Expliqué plus en détails dans cet article grâce à la théorie des petites boîtes : J'aime ou j'aime pas.

Vous entrez donc dans la deuxième phase. Jusque-là, vous avez appliqué les techniques, on va dire "de bases" (comme de leurrer son chien avec des friandises pour lui apprendre des commandes), mais vous réalisez qu'il y a en fait d'autres manières de faire pour arriver au même résultat (par exemple, de profiter de "capturer" les comportements que fait votre chien tout seul, en le récompensant simplement à ce moment précis).

Vous prenez petit à petit conscience des subtilités que représente l'éducation d'un être vivant. Vous découvrez que votre chien ne se contente pas de vous écouter, mais que lui aussi communique avec vous en utilisant par exemple des "signaux d'inconfort" (anciennement connu sous le nom de "signaux d’apaisement"). Et qu'au final, pour réellement être en mesure de lui apprendre la vie, vous devez être capable de vous remettre en question vous, et non pas de remettre en question votre chien.

Un expert, ça y est ?

Voilà bientôt deux ans que vous avez accueilli votre chien, et vous en avez vécu, des aventures ! Votre compagnon a bien grandi, il a appris tout un tas de choses à vos côtés, et il serait presque capable de se débrouiller tout seul. Et pourtant, surprise, il vous arrive encore d'apprendre des choses par rapport à sa manière de fonctionner.


Vous avez appris qu'il était important de savoir parfois lâcher prise. Et que ça peut même être indispensable, selon les cas, pour ne pas voir son loulou développer des comportements qu'on ne va ensuite pas comprendre. Que parfois, le seul moyen de changer une mauvaise association, c'est simplement en ne demandant rien à son chien.

En fait, vous ne cessez jamais d'apprendre, et vous avez réalisé que ça sera très certainement toujours le cas. Car on ne peut pas savoir de quoi demain sera fait, et que malheureusement, les rechutes sont certes décevantes, mais qu'elles sont presque inévitables...

Mais au fond, ce n'est pas vraiment dérangeant. Vous avez bien compris les règles du jeu. Votre chien vous connait, et vous le connaissez. Et tant que le respect et l'écoute sont à l'honneur, vous pourrez surmonter tout ce qui se dressera sur votre chemin.

Pour terminer, les compétences que vous allez développer

Je déteste le terme "éducation positive" (le terme hein, pas le concept). Pourquoi ? Parce qu'avant d'entrer dans le monde de l'éducation canine, comme beaucoup, j'ai naïvement eu le réflexe d'associer "positif" à "bisounours". Et pourtant, quand on est dedans, on réalise que c'est en fait tout l'inverse !

La base même de l'éducation positive, c'est de prendre en compte l'avis du chien, son tempérament et son ressenti selon les situations pour pouvoir l'éduquer selon ses codes à lui. Et ça n'a rien de facile. C'est vous qui devez vous adapter, et pas l'inverse. Il n'y a que comme ça que vous aurez un chien à la fois épanoui, et qui saura comment se comporter correctement dans toutes les situations.

Donc forcément, pour vous adapter à votre chien, vous allez devoir développer vos compétences. Il n'y a rien d'inné. Je finirais donc là-dessus, sur ces fameuses compétences. À savoir :

La patience. Votre chien peut ne pas comprendre ce que vous lui apprenez dans la seconde, et c'est tout à fait normal. Vous devez être capable de recommencer les explications encore et encore, jusqu'à ce qu'il ait saisi la combine.

La remise en question. Quand vous appliquez une méthode, vous devez, après un certain temps, être capable de remettre en question votre manière de procéder si les résultats semblent ne pas être concluants. Mettez-vous réellement les choses en pratique correctement ? Est-ce que la méthode est adaptée à votre chien ? Vous allez développer votre capacité à trouver de nouveaux chemins si nécessaire, plutôt que de continuer à vous taper la tête contre le mur.

L’auto-contrôle. Votre chien va vous irriter, soyez-en certain. Et malheureusement, l'éducation positive disparaît à la seconde où vous perdez votre sang froid. Je ne connais personne qui soit capable de se mettre à la place de l'autre dans les instants où la colère prend le dessus. Vous devrez apprendre à lâcher prise, car vous ne pourrez pas tout contrôler. Votre chien aura des jours avec, mais aussi des jours sans. Et vous ne devrez pas trop lui en demander quand il sera dans ces périodes de creux.

La capacité d'adaptation à votre chien. Vous allez vous retrouver dans diverses situations. Et dans une situation donnée, votre chien peut tout à fait ne pas réagir de la même façon d'une fois à l'autre. Vous allez un jour vous promener avec votre poilu, vous avez toute son attention. Le lendemain, impossible ne serait-ce que de lui demander un simple "Assis". Au fil du temps, vous verrez que vous arriverez de mieux en mieux à vous adapter, et prendre les bonnes décisions dans chaque situation.

Diminuer votre peur du regard des autres. Votre chien va vous mettre dans des situations quelque peu gênantes. Le jour où il croisera un copain qui marche tout bien aux côtés de son humain, et que du vôtre, vous serez pendu au bout de la laisse. Le jour où vous passerez à la sortie de l'école et que votre poilu n'aura qu'une chose en tête : bondir sur la horde d'enfants qui passent à proximité pour jouer. Il n'y a pas trop de quoi faire le fier dans ces situations. Et pourtant, vous savez quoi, on s'en fo**. L'important, ce n'est pas d'avoir la classe ou d'avoir l'air bête, l'important c'est que vous réussissiez à passer au-dessus de ça. Vous devez vous concentrer sur une seule chose, sur le fait d'apprendre à votre chien à bien se comporter dans ces situations.

Je vous remercie d'avoir lu cet article jusqu'au bout. Comme promis, voici un lien pour vous permettre de télécharger notre check-list, qui vous guidera dans les apprentissages de commandes avec votre chien. C'est simple, vous choisissez une nouvelle commande, et vous la suivez jusqu'à ce que votre poilu la maîtrise. Si vous venez d'adopter pour la première fois et que vous aimeriez un coup de pouce, ça vous permettra de vous faire une première idée de comment procéder. Remplissez simplement le formulaire en cliquant directement ici, et on vous l'envoie :[Ne partez pas sans la Check-list pour un apprentissage facile de vos commandes](https://j-adopte-un-chien.com/check-list-apprentissage-facile/).

Mathias Favre

J'ADOPTE UN CHIEN

->Photo Unsplash par leandro fregoni<-
 

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :