COACHER VOS ENFANTS EN RELATION AVEC VOTRE NOUVEAU CHIOT

Publié le par FIDÈLE CANIN

Il est arrivé votre nouveau chiot! Il est tout mignon et toute votre famille en est folle! Par contre, au fil des premiers jours, le nouveau chiot se fait plus intense dans ses jeux avec les enfants: il saute sur eux, tire sur leurs vêtements, mord les mains, et ne les laisse plus tranquille! Vous ne savez plus que faire. Au secours, la situation empire. Ce n'est plus tenable. Vous avez besoin d'aide car la situation devient dangereuse. Mais saviez-vous que vous pouvez coacher vos enfants dans cette aventure? Voici comment.

 

Des mouvements et sons qui stimulent le chiot

Comme vous venez de l'apprendre: un nouveau chiot peut rapidement devenir intense! Surtout avec les enfants. Pourquoi? Parce que les enfants se comportent eux aussi intensément! Ils cris, ils ont des petites voix aigues, ils sautent, ils courent, ils bougent vite, ils gesticulent de façon exagérée. Bref, ils sont des enfants!

Mais pour un chiot, tous ces mouvements et ces sons sont très stimulant et les incitent à intervenir et se joindre à eux. Il aura tendance à sauter, mordiller les mains, japper, courir, foncer, tirer les cheveux et vêtements. En tout cas, il fait comme si les enfants sont des chiots de sa portée. Pour lui, il est tout naturel de se comporter ainsi, car dans le monde canin, c'est par ces jeux avec ses frères et sœurs qu'il apprend à devenir un véritable chasseur. 

Alors que faire devant ces comportements de notre chiot? Eh bien, je vous dirais que ça dépend surtout de l'âge de enfants, de leur compréhension du monde qui les entoure et de la capacité à bien suivre les consignes des adultes. Pour un parent qui a la fois des enfants et un nouveau chiot, il faudra coacher les deux et en même temps. 

Les enfants de 0 à 5 ans

Les enfants de moins de 6 ans, sont en exploration du monde dans lequel ils viennent d'arriver. Ils ont tout à apprendre. Ils ne contrôlent pas encore leur parole, leurs mouvements, et leurs intentions sont très impulsives. Le jeune chiot aussi! 

Pour le parent, il n'y a qu'une solution pour éviter que les jeunes enfants: la surveillance constante en présence du chiot. Tant que l'enfant n'aura pas l'âge et la capacité de comprendre comment bien approcher un chien, son langage corporel, de prévoir ses intentions, de bien respecter ses temps et ses espaces de repos, l'enfant de moins de 6 ans doit toujours être SUPERVISÉ EN TOUT TEMPS en présence d'un nouveau chiot (et d'un chien adulte). Superviser signifie: rester près de l'enfant et le chiot, les regarder, être concentré sur ce qu'ils font, encadrer leurs agissements,  coacher l'enfant et entraîner le chiot pour apprendre les comportements désirés, réorienter les comportements non désirés. L'adulte ne doit pas laisser ni l'un, ni l'autre, interagir de façon invasive et irritante, retirer l'enfant rapidement en cas de problème.

En cas d'impossibilité d'observer constante, l'adulte devra gérer l'environnement, c'est-à-dire, utiliser des items dans l'environnement qui lui permettront de séparer sécuritairement l'enfant du chiot:

-barrière de bébé;

-cage ou parc;

-mettre le chiot dans une autre pièce ou dehors dans un endroit sécurisé;

-donner la supervision de l'un ou l'autre à un autre adulte.

Les enfants de 6 à 12 ans

Les 6-12 ans ont un meilleure capacité de comprendre les consignes. Mais ils demanderont un coaching serré d'un adulte pour intervenir avec un nouveau chiot. L'enfant doit avoir le mandat de:

-se comporter calmement en tout temps avec le nouveau chiot (ne pas sauter, crier, courir, etc.) et il doit comprendre que plus il sera excité autour du chiot, plus ce dernier le sera aussi;

-comprendre que le chiot ne comprend pas notre langage, ils ne comprend rien de ce que l'on dit et qu'il doit apprendre notre langage graduellement, mot par mot;

-apprendre à entraîner le chiot avec le COACHING d'un adulte (R+ et P-). L'enfant doit aussi devenir le professeur du chiot (tout comme l'adulte), tant au niveau de la communication que de l'entraînement. Les rendre plus autonomes ensemble est l'objectif à poursuivre;

-au final, la responsabilité de l'apprentissage et des interactions avec un chiot revient à l'adulte. En aucun temps, un enfant ne peut être placé comme responsable lors d'un incident. La sécurité des enfants est un élément prioritaire dans toute intervention avec un chiot ou un chien adulte.

 

Coacher un enfant, c'est:

-faire des exercices de démonstration devant lui;

-le laisser intervenir seulement au début de la cohabitation sous coaching. Avec le temps, augmenter l'autonomie;

-lui enseigner les répercussions de ses propres comportements sur ceux du chiot. Les bons comme les mauvais.

Les enfants apprennent rapidement ce que l'on leur enseigne et deviennent aussi très motivés quand ils voient leur entraînement avoir du succès avec leur propre chiot. Ce sera leur plus grande motivation. 

Un enfant supervisé et coaché est LA solution pour éviter de façon préventive d'avoir un chiot excité, qui ne connait pas les consignes de base, des incidents avec le chiot, et surtout  dans le but d'éviter les morsures.

C'est le moyen par excellence pour vivre une situation harmonieuse entre enfant de 6-12 ans et chiot, avoir un chiot bien entraîné, calme et sécuritaire et un enfant qui comprend les bases de la psychologie canine.

En toute circonstance, on ne peut laisser un enfant totalement responsable de ses interactions avec un chien, et en charge de l'éducation d'un chiot. Seuls les adultes qui vivent avec des enfants, ont la responsabilité finale de ce que fait un chien. Et il revient à eux que tout se passe bien, dans l'apprentissage positif et la sécurité. 

Danielle Gauthier De Varennes

Éducateur comportementaliste canin et félin

FIDÈLE CANIN