COMMENT CONSTRUIRE UNE RELATION SOLIDE AVEC VOTRE CHIEN

Publié le par FIDÈLE CANIN

C'est le rêve! Avoir un chien qui nous obéit en tout temps, nous donne de l'affection quand on veut, reste tranquille quand on a besoin. Mais est-ce cela la réalité d'une relation solide et saine entre un humain et un chien? Eh bien non! Il est fondamental de construire une relation solide avec notre chien. Oui, l'affection et l'éducation feront partie de notre plan de match, mais ce ne sera pas l'essentiel. Voici comment établir un lien fort et durable avec son chien.

 

woman-7009477 1280

Peu de gens le savent quand ils vont se procurer un chien: les débuts de la relation avec un jeune chiot est souvent facile et mais elle se modifiera au fil du temps. L'humain a souvent peu de notions sur la véritable identité de leur animal. Éthologiquement (définition de l'éthologie: l'éthologie se définit comme l'étude du comportement animal, ayant pour but d'étudier le comportement sous quatre aspects : sa fonction adaptative, ses mécanismes, son développement au cours de la vie d'un individu et son évolution au niveau phylogénétique, la science étudiant la formation et le développement des espèces animales et végétales.. Réf. Wikipédia)

Le chiot quand il est tout jeune, suivra son humain de rattachement. Il osera à peine explorer son nouvel environnement sans lui. Mais cette situation va changer avec l'arrivée de l'adolescence vers 5-6 mois. Le flux d'hormones qui arrivent va changer son attitude et l'amener progressivement vers le milieu naturel et son animalité Qu'est-ce que cela veut dire? C'est que le chien va de plus en plus se rapprocher de ses comportements naturels.
Non un bon chien n'est pas un chien obéissant au moindre commandement, ou un chien qui est toujours tranquille sans aucune initiative. C'est un chien qui a tellement exprimé et satisfait sa génétique et qui ne développera pas de problèmes de comportement.

Mais dans le concret, en quoi je peux voir que mon chien exprime son animalité?

Il vous ignorera de plus en plus, et ira vers l'environnement naturel.

Par exemple, l'adolescent s'éloigne de plus en plus de vous dans la maison et dans le jardin, il explore, essaie des choses (gratter la terre et creuser, fuguer, sauter pour attraper des branches, japper envers les oiseaux, tenter d'attraper un écureuil, courir chez le voisin, vouloir aller voir le chien croisé en laisse, etc...). Avant votre chiot vous suivait partout, maintenant la situation a changé. S'il exprime ces comportements, c'est qu'il a besoin de les faire.

Alors que faire?

dog-5723355 1280

Simple et complexe à la fois!

Tout d'abord, renforcez par un regard, un sourire, une bonne parole, une caresse ou une gâterie, toutes les fois, où votre chien vous suit ou vous revient naturellement sans demander, tourne la tête vers vous, focus sur vous. Pour cela, il faudra toujours le surveiller l'observer quand il est loin de vous et capturer tout ce que le chien vous offre spontanément.

Acceptez ses comportements exprimant son animalité (creuser, sauter, courir, trotter, sentir, chercher, fourrager, lécher, tirer, etc). Pour cela, il faudra lui procurer des occasions quotidiennes de le faire (ex: lui permettre de creuser dans un carré de sable, le faire sauter pour attraper des gâteries accrochées dans un bosquet, le faire chercher ses croquettes dans le gazon ou la neige, le faire trotter (pour les chiens de plus d'un an) à côté de vous en courant, sur un vélo, ou au devant en ski de fond, utiliser une longe en sortie dans les bois pour lui permettre de sentir à sa guise, lui apprendre le rappel et la liberté surveillée, jouet rempli de nourriture, tapis de léchage, tapis de fouille, etc.).

L'éducation de base ne doit pas être oubliée. Par contre, la personne qui se valorise à partir du fait que son chien écoute au doigt et à l'œil (le chien-machine) ou celle qui se base seulement l'affection que le chien peut lui donner (le chien-toutou), passe à côté d'une véritable relation saine basée sur les besoins génétiques de son chien.

La confiance en l'humain en cette personne qui lui permettra d'être lui et non cet être que nous forçons constamment à entrer dans un cadre qui est le nôtre, voilà la base d'une relation solide et durable.

Ce n'est que par la connaissance et la satisfaction de ses besoins naturels reliés à sa race ou son croisement par son humain, que le chien sera calme, tranquille, équilibré et agréable à vivre avec son humain qui l'encadre mais lui accorde bien de la liberté d'être lui-même, l'éduque positivement sans peur, force ou mal, que le chien établira un lien fort avec la personne qui comprend sa véritable nature et la fait vibrer au quotidien.

Danielle Gauthier De Varennes
Éducateur comportementaliste canin et félin
FIDÈLE CANIN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :