VOTRE CHIEN... AUSSI CHAROGNARD ET ÉBOUEUR

Publié le par FIDÈLE CANIN

La neige est presque terminée de fondre chez moi et nous sommes rendus à l'étape du ménage du printemps. Mes chiens font aussi le ménage: ils aiment retrouver leurs trésors enfouis au cours de l'hiver. Et tout cas, c'est ce que ma chienne Louve a fait cette semaine, me rappelant qu'elle est à mon grand désarrois, aussi une charognarde et une éboueuse.

Louve a retrouvé un genou d'orignal cru que je lui avait donné cet hiver. Je crois bien qu'il était enfoui dans la neige depuis plusieurs mois. Wow quel délice pour elle! Mais quel dégoût pour moi! Je crois qu'elle se serait battue pour le garder tellement elle le mangeait avec avidité.

Les chiens sauvages et parfois domestiques sont capables de chasser et tuer des proies qui font quatre à cinq fois sa masse et leur taille. Ils sont dotés d'armes redoutables: ce sont leurs dents, mâchoire, cou et tout leur corps qui participent à la tuerie. Le comportement de chasse du chien est activé par le mouvement de petits ou de grands animaux.

Mais si le chien est un prédateur, il est aussi un charognard (un animal qui se nourrit d'animaux déjà morts) et un éboueur (qui nettoie l'environnement). 

Ainsi, si votre chien trouve un animal déjà mort, il est plus que probable qu'il ait le goût de le déguster. Oui j'emploie le mot "déguster", car pour lui, plus la carcasse est faisandée, plus elle aura de goût! 

Le fait d'être un charognard et un éboueur, a probablement aidé à la rencontre du chien sauvage et de l'humain. Car le chien s'est approché des campements humains qui jetaient leurs déchets dans un dépotoir, afin de se nourrir quand la chasse était moins bonne. Ce qui explique aussi tout probablement le fait que le chien soit si répandu sur la planète en tant qu'espèce, c'est la façon dont il est capable de survivre dans des conditions très variées et difficiles.

Le chien est génétiquement un opportuniste, qui va pouvoir survivre sur plusieurs types de diètes au contenu très varié (viande, os, fruits, légumes, etc.). Manger des carcasses et nettoyer l'environnement font partie des manières de survivre pour le chien. 

Avant d'être domestiqué, le chien sauvage passait 80% de sa journée à fourrager, donc chercher des aliments.

L'odeur (même juste une trace) de l'animal mort a une attirance particulière pour un chien. Vous le savez déjà: le chien a un formidable odorat. il peut pister une trace laissée par un animal plusieurs jours plus tard et à de grandes distances. Il peut aussi trouver dans un environnement immense, une minime partie d'une substance organique. Le chien est un pisteur exceptionnel. C'est beaucoup son odorat qui le guide dans ses choix alimentaires. 

L'odeur de la mort est sûrement une préférence pour le chien car elle le guide vers un aliment.

Combien de fois avez-vous vu votre chien se rouler dans une carcasse d'animal mort, et ce, à notre grand désespoir! Se couvrir d'une autre odeur que la sienne est une tactique de chasse très efficace. 

À la maison, mes chiens mangent cru. Je leur sers occasionnellement de la tripe verte de bœuf, qui sent (pour moi du moins) la plus horrible des odeurs! Vous devriez voir l'excitation de mes chiens et chats quand j'en prépare! Ils deviennent littéralement fous! Une seule cuillérée dans un grand plat peut leur faire avaler facilement tout le reste.  

Cela nous semble vraiment répugnant, à nous humains qui sommes vite dégoutés par une carcasse trouvée au sol depuis quelques jours. Et cela est normal car la nature ne nous a pas doté des enzymes digestives et d'un acide gastrique assez puissant pour bien digérer un animal pourri. En fait, l'ingérer nous tuerait certainement ou du moins, nous rendrait très malade. On est mieux de s'en tenir loin. Ce qui n'est pas le cas pour le chien qui est capable de le manger sans faire un empoisonnement alimentaire. Il a tout ce qu'il faut pour bien l'assimiler. 

Par contre si votre chien trouve un animal mort sur son chemin, il faudra lui enlever car il pourrait bien être mort par un agent toxique. Ceci pourrait également tuer votre chien. Aussi, certaines carcasses peuvent lui transmettre certaines bactéries nocives pour lui comme  la clostridium botulinum, une neurotoxine que l'on trouve parfois dans les carcasses d'animaux morts (ainsi que dans les aliments crus ou gâtés). Veillez donc à garder votre chien loin des poubelles (sans parler de la possibilité de manger des os cuits, un véritable danger certain).

En conclusion,  nous pouvons dire que dans la nature, tout peut servir, et celui qui en profite a toujours plus de chance de survivre que l'autre qui n'en profite pas.

Tout ce qui est faisandé a un pouvoir attractif formidable sur le chien. Nous rappelant que l'odeur d'un élément organique qui traine depuis quelques jours, ramène ce dernier vers son animalité la plus profonde. 

Danielle Gauthier De Varennes
Éducateur comportementaliste canin et félin
FIDÈLE CANIN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :