PROJET LOUVE: chronique no. 4: mon chiot à la maternelle!

Publié le

La maternelle est sans contredit, le plus important de tous les cours auquel vous devriez inscrire votre chien. Pourquoi? Parce que la période de socialisation primaire chez le chiot se terminera vers la 16e semaine de vie et qu'elle est une période charnière essentielle au bon développement psychologique.

Un chiot qui n'aura été socialisé aux autres chiens (il est primordial qu'il ait vu des chiens de d'autres races dans un cadre positif et bien encadré) ainsi qu'aux personnes étrangères (des jeunes, des vieux, des gens portant des chapeaux, des lunettes, des parapluies, des grands, des petits, des gens bougeant de façon inhabituelle, etc...) pourrait développer une crainte ou une peur de ces éléments auxquels il n'aurait pas été confronté.

Il est impératif de socialiser mais aussi de familiariser son chiot aux bruits de la ville (voitures, camions, motos, sirènes, etc) aux objets bizarres (poubelles, vélos, planches à roulettes etc), bref à tout ce qu'il aura à voir et entendre au cours de sa vie. Pour ce faire, il faut sortir souvent avec notre chiot dans un milieu urbain, l'intégrer graduellement dans des milieux de plus en plus intenses (travail en désensibilisation) en associant ces items à quelque chose de très positif (jeux, nourriture appétissante).

Évitez de mettre votre chiot en immersion, c'est-à-dire trop rapidement en contact avec des bruits ou des situations intenses trop précipitamment (travail en immersion) car cela pourrait déclencher chez lui des peurs ou des phobies. Le laisser se débrouiller avec ses émotions n'est pas une voie à suivre.

Il faudra poursuivre la socialisation secondaire qui se prolongera jusqu'à la fin de l'adolescence du chiot pour que ce dernier soit bien imprégné. Il faudra donc profiter de toutes les occasions qui nous sont offertes dans la vie de tous les jours pour continuer cette socialisation (visites d'étrangers à la maison, rencontres avec des enfants, sorties dans des endroits nouveaux). Ne ratez jamais une occasion de faire apprendre quelque chose de nouveau à votre chiot: marcher sur de nouvelles surfaces, sentir de nouvelles odeurs, rencontrer d'autres espèces d'animaux domestiques, etc.

Rappelez-vous qu'il est toujours préférable de laisser le chiot y aller à son propre rythme. Ne le forcez pas! Et surtout, éduquez les gens à approcher votre chiot. Associez ces nouvelles situations avec ce que votre chiot adore (jouer et manger).

Il faut savoir que tous les cours de maternelle n'ont pas la même valeur et qu'il faut comme dans toute chose, savoir choisir le bon endroit. Voici quelques conseils pour le choix de votre classe de maternelle:

  1. vérifier à ce que les méthodes employées soient basées sur le renforcement positif (renforcement des bons comportements) et la punition négative (ignorance des mauvais comportements). La punition positive (punition des mauvais comportements) ne devrait jamais être employée.
  2. Demandez donc qu'elle est la formation de l'éducateur et recherchez un intervenant qui refuse les méthodes traditionnelles basées sur les notions de hiérarchie et de chef de meute ; sauvez-vous d'une classe où l'on enseigne l'imposition de la soumission à votre chiot (être forcé à se tourner sur le côté, tenu à la gorge ou tenu jusqu'à ce qu'il arrête de bouger) car ces méthodes sont scientifiquement reconnues comme étant aversions et font peur aux chiens;
  3. l'utilisation d’un collier étrangleur et du licou devrait être interdite. Seul le port du collier plat et du harnais de corps devrait être permise;
  4. les chiots doivent pouvoir jouer avec les autres chiots la majorité de leur temps de classe car ils sont là essentiellement pour expérimenter leurs habilités à entrer en relation avec les autres. Les apprentissages en obéissance doivent être minimes car ils auront ensuite tout le temps de les acquérir. La période de socialisation primaire comporte quant à elle, une date limite;
  5. allez dans une maternelle où on vous permet de vous impliquer dans la surveillance des bons comportements de votre chiot et où on vous donne le devoir de socialiser les autres chiots présents. On doit vous y apprendre comment gérer votre chiot. Vous ne devez pas y être comme simple spectateur.
  6. les jeux trop intenses doivent pouvoir être cessés de manière calme et on devrait vous enseigner à reconnaître les jeux inappropriés; on doit pouvoir aussi poser toutes les questions qui nous inquiètent;
  7. on doit y recevoir des explications et des notions de bases sur la psychologie canine (sur la science du comportement);
  8. et surtout, on doit voir chez notre chiot une progression positive de son comportement au cours des semaines. Si votre chiot semble avoir peur ou régresser dans son comportement, posez-vous des questions sur ce qui se passe dans ce cours. Votre chiot ne doit pas être la cible constante d'un autre chiot qui joue trop fort. Soyez vigilant, vous avez la responsabilité de la sécurité de votre chien. Pour en revenir à Louve, elle en est à son troisième cours d'une série de cinq rencontres en maternelle avec des chiots de son âge. Elle est intégrée dans une classe où il y a des périodes de jeux libres, apprentissage de petits exercices d'obéissance comme assis, couché, viens, des séances de manipulation des parties du corps en vue de faciliter le toilettage et l'examen physique et d'autres exercices visant l'autocontrôle. Elle y est très à l'aise et joyeuse de se faire de nouveaux amis tant chiens qu'humains. Elle court vers la porte du local du cours, signe de son grand intérêt! Elle est généralement assez calme mais peut parfois devenir intense dans ses jeux. Il faut donc assurer une surveillance constante de ses rencontres libres avec les autres chiots. Sur ce.... bonne maternelle! Note: un grand merci à Gaëlle Coconnier qui a permis la prise de photos dans le cadre du cours de maternelle de Louve.

Danielle Gauthier De Varennes

Éducateur canin comportementaliste

PROJET LOUVE: chronique no. 4: mon chiot à la maternelle!PROJET LOUVE: chronique no. 4: mon chiot à la maternelle!PROJET LOUVE: chronique no. 4: mon chiot à la maternelle!
PROJET LOUVE: chronique no. 4: mon chiot à la maternelle!

Publié dans education chiot