Vous avez dit "cours d'obéissance"?

Publié le

La mode est au cours d'obéissance canine. Mais est-ce bien ce que votre chien a besoin?

Les cours d'obéissance traditionnels sont un produit dérivé des concours d'obéissance. Le chien doit performer de façon très précise et spécifique, des exercices qui auraient servis autrefois dans un contexte de chasse plus particulièrement. S'asseoir à votre gauche, marcher au pied, sauter des obstacles ou rapporter un dumbell. Tout ceci dans un contexte de groupe où les humains vont marcher en cercle les uns derrière les autres.

Mais est ce bien que ce la plupart des gens ont besoin pour leur chien? Quels sont les besoins véritables d'un guide canin dans le contexte où le chien doit vivre dans une maison avec des humains et dans une ville ou a la campagne? Ce cours est-il suffisant, adapté à nos besoins ou utile?

A-t-on un chien pour en faire un être répondant à la seconde près à un commandement? Ou préfère-t-on avoir un animal avec qui on aura une relation de confiance, un animal sécuritaire et agréable à vivre? Voilà toute la question ! Si la 2e option vous intéresse, voici un petit guide des étapes de formation nécessaires pour avoir un bon compagnon de vie:

1. choisir un chiot qui aura été imprégné aux humains en très bas âge et stimulé avant l'âge de 8 semaines.

2. Le socialiser aux autres races de chiens et à différents humains dans un cadre de maternelle supervisée et faite en toute liberté. Ceci avant l'âge de 4 mois.

3. Dès son arrivée à la maison, l'entraîner à la propreté, et l'introduire aux diverses règles de la maisonnée de façon positive en lui enseignant ce que l'on désire et non dans un mode punitif. Travailler avec le chiot comme un professeur pour montrer les comportements désirés et non en dresseur en obligeant et en punissant.

4. Poursuivre la socialisation secondaire par le jeu avec d'autres bons chiens.

5. Lui enseigner les bons comportements attendus dans un environnement élargi: rue, voisinage, promenade en voiture, rencontres avec des humains étrangers etc.

6. Le mettre en relations supervisée avec les autres espèces animales qu'il aura a rencontrer au cours de sa vie.

7. Lui faire vivre dans un cadre positif, de petites périodes de stress afin qu'il y soit habitué.

8. Lui apprendre que la manipulation physique et le toucher peuvent être agréables (toilettage, examen chez le vétérinaire). Lui faire porter un collier, une laisse, un harnais de marche sans que ces outils lui soient désagréables, mais plutôt annonciateurs de belles activités.

9. Lui enseigner la solitude, donc à rester seul et à demeurer sans anxiété et sans destruction des objets qui l'entourent.

10. Lui apprendre à se calmer devant ce qui l'excite (autres animaux, étrangers, enfants, visiteurs, etc).

Voilà ! Comme vous voyez... pour avoir un bon chien, il faut bien plus qu'un cours d'obéissance mais bien un engagement quotidien visant à faire de lui, un être agréable à côtoyer et bien dans ses poils! Le concept ''d'obéissance'' est bien insuffisant et dépassé. Pensons entraînement, socialisation et désensibilisation.

 

Danielle Gauthier De Varennes

Éducateur canin comportementaliste

Vous avez dit "cours d'obéissance"?
Vous avez dit "cours d'obéissance"?