Mon chien n'est ni dominant ni soumis

Publié le par fidelecanin

Mon chien n'est ni dominant ni soumis

Quand je demande à quelqu’un de me décrire son chien qui a un problème de comportement, j’entends souvent : « mon chien ne m’écoute pas, il est dominant! ». Désolée de vous apprendre que la domination et la soumission n’existent pas comme tempéraments chez le chien. Les chiens ne naissent ni dominants et ni soumis et leur façon de penser (car oui, ils pensent!) n’a rien à voir avec la hiérarchie et le désir de devenir le leader ou l’alpha.

Cette théorie de la hiérarchie (prônée entre autres par Cesar Millan, ou L’homme qui parlait au chien) est basée sur le principe que le chien descend du loup dont la vie sociale est structurée à partir de la hiérarchie de ses membres. En fait, le chien domestique ne descend pas du loup directement, mais plutôt de chiens sauvages d’origines diverses. Les loups en liberté, ne vivent pas non plus sous le régime de la hiérarchie. Le loup alpha est un mythe (voir sur youtube, la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=tNtFgdwTsbU&feature=player_embedded). Les loups qui dirigent un groupe, le font comme de bons parents et ils sont appelés le loup et la louve reproducteurs. Ils veillent sur leur famille élargie avec bienveillance. Ils démontrent que 85% de leurs comportements ne sont pas de l’agression, mais bien de la coopération et de l’entraide.

Alors si le loup n’est ni dominant, ni soumis, votre chien ne l’est pas non plus! Par contre, la domination et la soumission peuvent être situationnelles. C’est-à-dire qu’à un moment précis, un chien mit en présence d’un autre devant une ressource convoitée tel un os, pourra devenir le dominant ou le soumis de l’autre s’il réussit à se procurer l’os ou non. Dans la situation présente, il est le dominant ou le soumis de l’autre. Mais ceci ne définit en rien son tempérament. Vous me suivez?

Les chiens ont des tempéraments qui viennent de leur génétique. Dans une portée, il y a des chiots sûrs d’eux, qui apprennent vite, sont à l’aise en général, ont une adaptation rapide.. D’autres analysent leur environnement et les événements avant d’agir, ils ont tendance à être plus peureux, demanderont plus de répétition pour apprendre un nouveau comportement, l’adaptation sera moins rapide. Certains sont intermédiaires. Et il y aussi les événements et les apprentissages auront fait du chien un être plus ou moins adapté à son environnement. Ainsi, un chien sûr de lui, qui aura été entraîné positivement, aura dans la vie une très belle attitude. Le même chien qui aura été maltraité par exemple, pourra développer de la peur et ainsi démontrer des problèmes de comportement. Le chien plus réservé qui est entraîné avec encouragement et motivation, deviendra plus sûr de lui. Le même chien qu’on aura maltraité, pourra démontrer des peurs extrêmes voire de l’agressivité.

Votre chien est donc le produit de sa génétique et de ses apprentissages. Votre méthode d’éducation devra donc tenir compte de cette nouvelle façon de voir votre chien.

Publié dans psychologie canine