Humains, nous devons changer nos comportements d'approche envers les chiens!

Publié le par FIDÈLE CANIN

Selon Stanley Coren, professeur en psychologie et chercheur en comportement canin, 82% des chiens n'aiment pas être caressés http://www.slate.fr/story/117327/calin-chien-humain. Bien que l'échantillonnage de cette étude laisse toutefois à désirer (250 photos de chiens prises sur Google), il y a de quoi réfléchir sur cette question.

Il est clair que nous humains, ne communiquons pas notre affection de la même manière que les chiens. Calins, caresses, bisous, font partie de notre façon de transmettre nos sentiments envers les autres humains et les animaux. Les animaux quant à eux, ne communiquent pas leur affection ou attachement de cette façon. Observez bien vos chiens. Quand ils sont en relation affectueuse avec un autre animal, ils vont jouer ensemble (courir, se mordre, sauter, se poursuivre, se rouler par terre, etc.). Ils vont aussi se coucher côte à côte, parfois avec des parties du corps qui se couvrent. Le léchage de la tête et de certaines parties du corps peut aussi être fait, mais plus rarement. Cette proximité est observable entre des chiens (ou parfois entre des animaux d'espèces différentes, comme entre chien et chat) qui se connaissent très très bien, ou qui vivent ensemble depuis un certain temps.

Il ne viendrait jamais à l'idée à un chien de se blotir sur un chien qu'il vient de rencontrer! D'ailleurs, entre humains, nous ne faisons pas ça non plus! Alors pourquoi avons-nous cette tendance à toucher, serrer, caresser des chiens que nous ne connaissons pas? Tout simplement parce que nous adorons les chiens et tous les autres animaux domestiques d'ailleurs. 

Notre pauvre connaissance et reconnaissance du langage canin font que nous percevons mal la réaction du chien que nous approchons. Bien peu de gens savent lire le langage du chien. Adultes et enfants confondus.

Alors comment entrer en contact avec un chien étranger tout en respectant ce qu'il est et ce qu'il veut vraiment?

Voici une façon de procéder que j'ai développée lors des consultations avec des clients rencontrés à domicile ou à mes installations (cette procédure est d'autant plus appropriée que je vais souvent à la rencontre de chiens qui démontrent des signes de peur, d'agressivité, d'anxiété). Cette technique d'approche peut être utilisée en tout temps en contact avec des chiens étrangers ou peu connus:
 

-tout de suite, à la vue du chien, je l'ignore visuellement et physiquement, Si je salue les humains, je ne salue pas le chien. Par contre, je l'observe du coin de l’œil et je le laisse prendre mon odeur, des informations précieuses qu'il a besoin de connaître;

-je ne regarde donc pas le chien, je ne lui parle pas tout de suite;

-je le garde dans mon champs de vision, question de voir s'il me présente des signaux de stress ou s'il a l'air calme et amical;

-s'il est calme, je me penche en position "petit bonhomme" ou je m’assois pour me mettre à sa hauteur et je le laisse sentir ma main sans la tendre vers lui. Sinon, je vaque à mes occupations;

-je ne vais pas vers lui et ne tente pas de faire contact avec lui si le chien demeure loin de moi;

-je le laisse s'adapter doucement;

-si j'ai des gâteries, j'en lance par terre, question de montrer que je suis amicale. S'il mange rapidement et recule, il démontre une certaine crainte. S'il mange normalement et se rapproche, il s'apprivoise tranquillement;

-si le chien a le désir évident de faire ma connaissance (bat de la queue intensément à mi-hauteur, la gueule ouverte et relaxe, les yeux mi-clos), je peux le toucher doucement sous le menton et lui parler doucement, mais je n'insiste jamais. Je fais la règle des 5 secondes: je le caresse 5 secondes et je retire ma main pour voir s'il veut poursuivre;  http://www.slate.fr/story/117327/calin-chien-humain

-si le chien est vraiment amical et désire un contact physique, généralement on le voit rapidement. Il se collera, il offrira sa tête,  et restera près de nous; https://www.google.ca/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.youtube.com/watch%3Fv%3D-cGDYI-s-cQ&ved=0ahUKEwjerKXUprHWAhVE6iYKHaHvDdAQo7QBCBwwAA&usg=AFQjCNEnL1evyRpx5a1PXBcVkO08RAaRFw

-le chien doit toujours avoir le choix de rester ou de s'éloigner, même après une séance intense de caresses. Ceci pour aider sa confiance en vous;

-s'il est couché par terre, ne le dérangez pas. En aucun temps, n'allez vers lui. C'est lui qui doit venir vers vous;

-certains chiens détestent se faire parler à voix haute. Alors gardez un ton bas plus près du chuchotement;

-attention, si le chien est en laisse ou s'il a reçu une demande de son humain de rester, il ne pourra s'éloigner vous s'il le désire. Soyez donc, conscient de ce fait. Ne le tenez pas par le corps,  le collier ou la laisse, ne vous penchez pas au dessus de lui. Attendez qu'il fasse quelques pas en votre direction;

https://www.google.ca/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.youtube.com/watch%3Fv%3D2oPoEwsU0sA&ved=0ahUKEwjerKXUprHWAhVE6iYKHaHvDdAQo7QBCCAwAg&usg=AFQjCNGK6_SSBf81PITrSCzCYF3kQ2KIwg

-faites le test avec vos propres chiens. Certains aiment notre compagnie, mais pas nécessairement nos caresses. Vous serez peut être surpris de votre découverte!

Dans tous les cas de rencontre avec un chien, laissez lui toujours le choix de faire ce qu'il veut. Laissez lui le temps d'aller à son rythme. Peu importe ce qu'il fait, il a le droit de changer d'idée.

Soyez respectueux, patient et non invasif dans votre approche. Et rappelez-vous que dans le contact canin, la rapidité d'intervention ne signifie pas nécessairement qu'on sauvera du temps. Bien au contraire!

Votre rôle sera aussi d'enseigner aux autres adultes et aux enfants, cette procédure qui saura sauver bien des heurts et des situations qu'on pourrait regretter par la suite (attaque, morsure, égratignure).

Évitons de dire.... "si j'avais su!".

 

Danielle Gauthier De Varennes

Éducateur canin comportementaliste

FIDÈLE CANIN 

 

 

 

 

Publié dans psychologie canine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :